facebook

Problèmes psychologiques

Le mobbing au travail

De plus en plus de travailleurs se plaignent de mobbing

Dans notre société où les notions de rendements et d’efficacité sont devenues les maîtres mots dans le domaine professionnel, de plus en plus de personnes souffre sur leur place de travail.  Cela s'appelle le "mobbing". Ce terme vient de l’anglais « to mob » qui se traduit par houspiller, assaillir. Il en existe plusieurs définitions. On peut retenir que :« Le mobbing est un processus  de destruction, c’est un harcèlement psychologique systématique d’une personne sur son lieu de travail »  H Leymann 1993

« Le mobbing est une forme de conflit de travail qui se distingue par son caractère peu moral et par le manque de respect envers l’autre et/ou ses valeurs » Seco 2003

Légalement les victimes du mobbing sont protégées par la loi qui définit le mobbing de la manière suivante :

  • Enchainement de propos et /ou d’agissements hostiles, répétés fréquemment pendant une période assez longue, par lesquels un ou plusieurs individus cherchent à isoler, marginaliser, voire exclure une personne de son lieu de travail. Les juges exigent que les attaques soient personnelles ; qu’elles soient fréquentes et durables : au moins une fois/semaine pendant 6 mois) qu’elles provoquent des maladies ; qu’elles mettent la personne dans une situation désespérée, vécue comme sans issue.

Pratiquement il y a mobbing lorsque l’on a affaire à :

  • Actes de persécussion via des mesures organisationnelles (contrôles incessants, tâches dévalorisantes  ou au-delà des compétences, chicaneries adminstratives)
  • Actes d’isolement social (perturber la communication, ne pas transmettre des informations, ne pas adresser la parole)
  • Actes dirigés contre l’intégrité physique de la victime
  • Actes qui visent l’intégrité psychique de la victime ( critiquer la provenance sociale ou culturelle, faire des remarques sur son apparence physique, insulter ou se moquer, critiequer grossièrement, menacer répétitivement)

Le mobbing est le fait d’un supérieur dans 50 à 60% des cas et d’un collègue dans 15 à 20% des cas. Certains cadres utilisent le mobbing comme forme de gestion.

La victime de Mobbing

  • C’est fréquemment une personne qui s’estime « faible » elle-même, sensible, anxieuse ou perfectionniste et peu flexible.
  • Elle se trouve dans prise dans un cercle vicieux de lutte/renoncement avec usure psychique et physique
  • Souvent le conflit devient obsessionnel et peut devenir persécuteur par lui-même

Atteinte psychologique due au Mobbing :

  • Anxiété
  • Dépression ou risque de suicide
  • Modification du fonctionnement de la personne : obsession, revendication quérulente ou résignation-régression
  • Troubles psychosomatiques (stress)
  • Troubles cognitifs (troubles de la concentration ou de la mémoire)
  • Perturbation des relations sociales, familiales, affectives
  • Répercussions économiques
  • Licenciement/démission
  • Incapacité de travail prolongée
  • Difficultés de réinsertion

Les personnes victimes de mobbing souffrent dans leur santé physique et psychique. Le traitement est long, difficile. Pour réussir il faut généralement que la victime soit reconnue comme telle. Le mobbing est difficile à faire reconnaître car la justice demande des preuves, parfois impossibles à réunir. Il faut dire que depuis quelques années ce terme est largement utilisés pour décrire toutes sortes de conflits au travail sans qu’il s’agisse d’un mobbing tel que décrit par la loi.

Evidemment la notion de mobbing change selon les pays et les cultures. Dans certains pays où le statut des  employés est proche de celui de l’esclavage, on est encore loin de reconnaître le mobbing.

Savoir être au travail, c'est éviter des problèmes

Le stress dans la vie de tous les jours

 

Imprimer E-mail